Tous en mode projet !

23/8/2022
Entreprendre
(Photo Alvaro Reyes/Unsplash)

Qu'y a-t-il de commun entre la création d'une start-up, l'organisation d'un gala, la construction d'un pont ou le lancement d'un logiciel? Rien, si ce n'est qu'ils représentent chacun un objectif à atteindre dans un temps défini, en mobilisant certaines ressources: bienvenue dans la "gestion de projet"!

Gérer un projet, grand ou petit, c'est d'abord s'organiser pour atteindre un objectif particulier, déterminé dans le temps et qui présente des caractéristiques propres (ce qui distingue le travail "en mode projet" du travail quotidien). Or, qui dit "objectif" dit moyens à identifier, ressources matérielles et humaines à mobiliser, budget à mettre en œuvre, planning à définir…

"Cela suppose une grande variété de compétences", reconnaît Isabelle Van de Keere, maître-assistant en marketing à l'EPHEC, où elle accompagne aussi la cellule EPHEC Entreprendre: "Compétences humaines et organisationnelles, mais aussi techniques, financières, légales... Comme celui qui gère le projet ne les possède évidemment pas toutes, c'est forcément un travail d'équipe."

Un bon chef de projet doit donc avant tout posséder des "soft skills": capacité d'organisation, leadership, intelligence relationnelle… "Il faut surtout être à l'écoute : à l'écoute du marché, des clients ou de celui qui vous confie le projet – par exemple votre CEO –, qu'il faut interroger et comprendre. Ensuite, il faut réunir les profils nécessaires à la réussite du projet. Que ce soient vos associés, vos collègues ou vos fournisseurs, il faut viser la complémentarité avec vos propres compétences. Et il faut les écouter, eux aussi."

La coopération est souvent ce qui détermine la réussite d'un projet… ou son échec:  

"On le constate parmi nos étudiants, en travaux de groupes, surtout en création d'entreprise. Quand un projet coince, c'est rarement au niveau technique; c'est plus souvent un problème d'équipe."

Autre qualité du Project Manager: sa capacité d'adaptation. "Si certaines choses ne fonctionnent pas, il faut être capable de les remettre en question, sans s'accrocher à ses idées, et savoir pivoter. Cela signifie aussi s'adapter à l'imprévu. Changer de planning, changer de fournisseur… sans perdre de vue l'objectif."

Capacité d'analyse, d'organisation, compétences humaines… Voilà qui fait beaucoup! La gestion de projet est-elle à la portée de tous? "J'en suis convaincue. Nous menons tous des projets au quotidien. Préparer son déménagement ou ses vacances, par exemple, c'est aussi gérer un projet: où va-t-on aller, avec qui, à quelle période, avec quel budget…? Nous le faisons déjà tous, sans nous en rendre compte."

Pour autant, la gestion de projet s'apprend-t-elle? "Bien sûr! Il y a des compétences que certains possèdent davantage que d'autres, mais on peut les travailler. Pour reprendre l'exemple des étudiants : ce que nous évaluons dans leurs projets, c'est bien sûr le résultat, mais c'est surtout le processus pour y arriver. C'est moins le 'quoi' que le 'pourquoi' et le 'comment'"

Ne ratez pas une chance d'apprendre.
Chaque mois, découvrez de nouveaux articles, rencontrez de nouveaux experts et faites évoluer votre vision du futur.
Je m'inscris